La déchèterie d’Illiers-Combray double sa superficie

Présentation du Sictom BBI

Le Sictom BBI est un Syndicat mixte de collecte et de traitement des ordures ménagères. Le syndicat assure la gestion des déchets ainsi que les missions de communication et de sensibilisation sur les thématiques du tri et de la réduction des déchets des 35 communes adhérentes, soit 28 609 habitants, réparties sur 3 communautés de communes :

  • Le Grand Châteaudun
  • Entre Beauce et Perche
  • Le Bonnevalais

Afin de remplir sa mission, le syndicat possède plusieurs installations :

  • 3 Déchèteries: à Brou, Bonneval et Illiers-Combray
  • 1 Plateforme de stockage de végétaux à Dangeau.
  • 1 Quai de transfert (non accessible au public)à Dangeau : les camions de collecte y vident les déchets collectés, pour être ensuite envoyés dans les différentes installations de traitement.

Rénovation des 3 déchèteries

Le Sictom BBI a lancé un programme de travaux en 2017 afin de mettre ses trois déchèteries en conformité avec la règlementation ICPE (sécurisation des quais, local dédié pour les déchets dangereux, signalétique…) et optimiser l’espace.

Les deux déchèteries de Brou et Bonneval ont ainsi été rénovées respectivement en 2017 et 2018.  La déchèterie d’Illiers-Combray étant la plus petite du territoire, elle nécessitait des travaux plus importants ainsi qu’un agrandissement. En effet, cette dernière n’avait pas fait l’objet de travaux depuis sa construction en 1994. Cette rénovation a représenté un investissement de 915 000 €, dont 270 000 € sont issus de subventions de l’Etat.

DCIM100MEDIADJI_0370.JPG

Afin de réaliser l’ensemble des travaux, la déchèterie d’Illiers-Combray a fermé le samedi 6 janvier 2024 au soir, et a réouvert le lundi 27 mai 2024 à 9h.

Réaliser ces travaux a permis de doubler la surface du site, qui passera de 2500 m² à 5000 m². Ce gain de place va permettre d’ajouter un huitième quai à la déchèterie et de créer deux zones de dépôt à plat : l’une de 100 m² pour les gravats et l’autre de 200 m² pour les végétaux. Ces zones de dépôt à plat permettront de faciliter le déchargement tout en renforçant la sécurité : on limite ainsi le risque de chutes. Les nouveaux garde-corps ainsi que la présence de balises de signalisation permet de limiter les risques d’accident entre les usagers qui déchargent et les véhicules en marche arrière.

Les bavettes souples présentes au niveau des quais permettent de limiter les risques de chute de déchets en dehors des bennes, tout en signalant la fermeture temporaire de quais (en cas de manipulation des bennes par exemple). D’autre part le parcours des véhicules est plus clair et évite les croisements de véhicules. La modification de l’emplacement des portails d’entrée et de sortie permet également de fluidifier la circulation sur la route.

Le gardien dispose ainsi d’un local de 35 m², comprenant un local de stockage en plus des installations habituelles (table, sanitaires, espace cuisine).

Les réglementations sur le stockage des déchets dangereux ayant évolué depuis la construction de la déchèterie, un nouvel espace dédié de 40 m² est aménagé dans le respect des normes en vigueur. Cet espace permet une meilleure aération, et davantage d’emplacements pour stocker les produits en sécurité. Un espace de 35 m² sera également dédié aux déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE).

D’autre part, une rampe d’accès dédiée permet d’accéder aux bornes dédiées aux emballages en verre, ainsi qu’aux autres emballages et papiers (autrement déposés dans le bac à couvercle jaune) sans traverser l’ensemble du site.

La nouvelle déchèterie intègre également le réemploi dans sa construction et son fonctionnement : les remblais ont été réalisés à partir des gravats de l’ancien bâtiment, tandis que les banques de déchargement (les murets rabaissés au-dessus des bennes) sont en Recyclène, un matériau plastique issu du recyclage de déchets. Un espace de 35 m² est dédié à une matériauthèque. Il s’agit d’un espace dans lequel les usagers peuvent déposer leurs matériaux en bon état (des restes de carrelage par exemple), et peuvent également récupérer gratuitement des matériaux déposés par d’autres usagers avant eux.

Un caisson de 20m² sera également dédié au réemploi d’objets autres que des matériaux. La nature des objets acceptés dépendra des futurs partenariats qu’il faut encore construire avec des structures de l’économie sociale et solidaire par exemple.